Demande de connexion, les 5 erreurs à éviter 2 ans ago

Demande de connexion, les 5 erreurs à éviter 

 

LinkedIn est un réseau social professionnel qui vous sert à créer du lien. Lorsque vous débutez une campagne de prospection commerciale et digitale, il existe des erreurs à éviter. Nous avons décidé de vous exposer celles que nous avons pu identifier, que ce soit grâce aux commentaires de nos clients, mais également grâce aux demandes de connexions faites à notre entreprise, Lead Assistant.  

 

1- La quantité générique

Visez les interlocuteurs qui vous intéressent vraiment ! Votre objectif ici, est de vous construire un réseau professionnel pertinent pour vous, vos futurs projets et emplois à venir.

C’est pourquoi, prospecter sur Linkedin en envoyant des invitations à tout va ne vous aidera pas. 

En effet, vous ne construirez pas un réseau qualitatif. Aussi, pour construire une vraie relation, vous devez avant tout vous présenter comme un atout pour votre interlocuteur. On en vient donc au problème majeur de la demande de connexion, le message par défaut

L’exemple type de demandes génériques, est le message de connexion automatique proposé par linkedIn, « Merci de m’ajouter à votre réseau LinkedIn ». 

Employer ce message est une erreur, car il ne vous permet pas de montrer votre valeur. De plus, votre cible de ne peut pas vous identifier professionnellement ou en tant que personne. 

Vous ne montrez pas en quoi créer une relation avec vous serait bénéfique. On peut même aller jusqu’à dire que l’emploi de ce message vous déshumanise. 

Dans le meilleur des cas, votre demande de connexion sera simplement ignorée. Mais si vous teniez vraiment à obtenir ce contact, c’est une opportunité ratée. 

Prenez donc toujours le temps d’analyser un profil de votre interlocuteur afin de personnaliser votre demande en évoquant : son entreprise, l’intérêt de vos compétences, simplement pour lui ou son projet… En d’autres termes, apprenez à vous vendre ! 

 

2- Le message à rallonge  

Voyez l’exercice comme l’écriture d’un seul et unique tweet. Vous êtes limité, votre interlocuteur n’a pas le temps, et son attention est rapidement attirée par d’autres messages ou d’autres occupations. 

Go straight to the point ! Ne détaillez pas l’ensemble de votre parcours, concentrez-vous plutôt sur ce qui pourrait intéresser votre interlocuteur. Parlez-lui de ce qui l’intéresse vraiment, à savoir, pourquoi il devrait vous accepter dans son réseau. Trouvez le point qui le convaincra et énoncez-le dans votre message de prise de contact. 

La notion à garder en tête pour cette étape serait, l’échange équivalent. 

 

3- Demande de réseau aux inconnus 

Ce n’est pas interdit, mais plutôt fortement déconseillé. 

Faire une demande de mise en relation Linkedin s’avère être un exercice encore plus difficile, dès lors que vous ne connaissez pas la personne à qui vous vous adressez.

Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure périlleuse, vous devez tout d’abord identifier  des éléments qui pourront vous aider à créer du lien, en vous posant les bonnes questions : 

 

  • Ma demande de connexion est-elle légitime ? 

Rappelez-vous que vous n’êtes pas les seuls à prospecter sur Linkedin. Les personnes que vous ciblez sont également sollicités par d’autres interlocuteurs et sont par conséquent, noyées sous un flot d’informations. Vos cibles prêteront donc moins d’attention à votre demande si celle-ci n’est pas justifiée. 

Le contact s’établira plus facilement, si vous exercez dans le même secteur d’activité. Prenez en compte les compétences de votre contact et voyez si les vôtres sont similaires, voire même complémentaires. Positionnez-vous toujours comme une valeur ajoutée. 

 

  • Ai-je déjà établi un point de connexion ? 

Vous devez établir un pont de connexion, entre vous et votre interlocuteur, afin que votre demande soit mieux mise en avant. 

Cela peut se faire grâce à l’envoi d’une candidature spontanée, l’envoi d’une candidature à une offre d’emploi concernant un poste similaire, un entretien que vous jugez concluant au sein de son entreprise, un abonnement à la page de la marque, ou encore, une participation à un événement commun… Vous l’aurez compris, vous devez construire votre intérêt pour l’univers autour duquel votre interlocuteur gravite afin de le toucher.

 

  • Ai-je déjà des contacts en commun avec cette personne ?  

Nous allons dire un gros mot, mais Linkedin est avant tout un lieu de réseautage digitale

Cette question, est donc celle que vous auriez dû vous poser en premier lieu. Vous avez déjà établi des contacts, faites en sorte qu’ils vous soient utiles !

Les personnes qui constituent votre réseau peuvent vous aider à en connaître davantage le secteur d’activité ou l’entreprise de votre cible, dans le cas où ces deux interlocuteurs se connaîtraient. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’eux, ils pourront vous guider, voire même vous recommander.

Avoir pu discuter avec votre réseau vous offre également la possibilité de venir en leur nom (avec leur accord bien sûr !) afin de créer une connexion pertinente et plus conviviale.  

Pour résumer la situation, si vous voulez établir une connexion avec un personne « inconnue aux bataillons », faites en sorte de créer des points communs, afin que votre demande lui semble plus naturelle. Montrez-lui en quoi vous représentez une valeur ajoutée à son réseau. 

Le message personnalisé prend tout son sens dans ce cas de figure car ,il vient justifier et soutenir votre demande de connexion. 

 

4- Pas de nouvelles… tant pis !

L’envoi des demandes de connexion dans une campagne d’acquisition de leads, est une étape chronophage. Elle reste cependant nécessaire à la construction d’un réseau professionnel. Aussi, si votre prospect n’utilise pas l’offre premium de Linkedin, cette démarche ne s’arrête pas simplement à la première demande de connexion.

Cela fait maintenant quelques jours que vous avez envoyé votre demande et votre interlocuteur n’a toujours pas répondu, en acceptant ou en refusant celle-ci. Vous souhaitez patienter afin de ne pas être envahissant, car on vous répondra, c’est évident… C’est faux

Comme nous avons pu le dire, chaque utilisateur de LinkedIn est exposé à de nombreuses demandes de connexion tous les jours. Ces personnes, souhaitent toutes attirer l’attention de votre cible, mais elles n’iront peut-être pas plus loin que la première demande de connexion. 

C’est à ce moment précis, que vous devez prendre le taureau par les cornes et faire preuve de proactivité. Montrer votre détermination en relançant votre interlocuteur. 

Cette seconde tentative de connexion ne doit pas être un copier-coller de la première. 

Vous pouvez replacer le contexte de cette prise de contact, mais vous devez impérativement rendre votre second message plus pertinent que le premier. 

Pour ce faire, vous devez vous approprier cette période d’attente, la cultivez, afin d’en apprendre davantage sur l’entreprise ou sur le projet professionnel de votre prospect. Vous pouvez même aller jusqu’à faire le lien, entre ses aspirations professionnelles et vos propres projets. 

Une relance augmente vos chances de connexion sur LinkedIn car, cette manœuvre vous permettra de raviver la mémoire de votre interlocuteur, qui pourrait tout simplement avoir oublié de vous répondre. 

 

5- les ratés

Lorsque vous vous lancez dans une campagne de prospection digitale sur Linkedin, la lassitude est votre meilleur ennemi. Un geste répété peut vous pousser à faire une erreur « fatale » pour votre crédibilité professionnelle.  

Sachez à qui vous vous adressez, ne soyez pas trop familier, sachez répondre aux attentes de votre interlocuteur le mieux possible et surtout ne faites pas de copier-coller. 

Il serait regrettable que vous vous trompiez de nom d’interlocuteur, cela parce que vous ne savez plus faire la différence entre Madame B de l’entreprise B et Monsieur Y de l’entreprise Y. 

L’objectif lorsque vous venez prospecter sur linkedIn, est de constituer un réseau où vous avez créé un lien privilégié. 

Vous ne voulez pas gâcher vos chances à cause de la fatigue ou du manque d’attention. Sachez donc prendre le temps nécessaire pour prendre du recul sur cette tâche. 

 

Pour résumer…

  • Avant toute prise de contact, faites en sorte de connaître votre cible et l’environnement professionnel dans lequel elle évolue. 
  • Votre message doit être efficace et montrer votre valeur en tant qu’expert ou futur expert de votre domaine. 
  • La légitimité reste un point important, votre interlocuteur doit vous apporter quelque chose, et vous de même, votre démarche doit toujours être justifiée. 
  • L’envoi de messages à un inconnu est déconseillé. Mais si vous le faites, faites bien !
  • La constitution d’un réseau se veut avant tout qualitative, cela signifie que la quantité n’est pas l’indicateur le plus performant sur LinkedIn, vous devez paraître pertinent et non pas faussement populaire. 
  • La mise en relation est un exercice chronophage. C’est pourquoi, le découper en plusieurs fois dans la semaine pourrait vous aider à mieux gérer les débordements dus au manque d’attention.
  • Enfin, ne relâchez pas vos efforts, si vous faites face au silence de votre cible, relancez-la. Il vaut mieux avoir un vrai « non » en bonne et due forme, que de ne pas mettre toutes les chances de votre côté en abandonnant. 

 

No Replies on Demande de connexion, les 5 erreurs à éviter

Poster un commentaire

*

code