6 astuces pour rédiger un message de suivi 3 mois ago

6 astuces pour rédiger un message de suivi après une absence de réponse

 

Envoyer un message dans le cadre de votre campagne commerciale de prospection ne garantit pas une réponse immédiate de votre destinataire. Eh oui, il est plutôt commun de devoir relancer plusieurs fois son prospect afin d’obtenir une réponse de sa part. Ainsi, vous devez être à la recherche de conseils pour rédiger un message de suivi après une absence de réponse.

La première chose à faire est de ne pas suivre votre instinct ! Si un prospect ne vous répond pas ce n’est pas qu’il n’est pas intéressé, car très peu disent oui à la première demande voir attendent la sixième demande avant de répondre. 

N’hésitez pas à “déranger” vos destinataires et ne laissez pas tomber votre campagne si facilement. En effet, des études démontrent qu’une série de 4 à 7 messages donne 3 fois plus de réponses que ceux qui n’en reçoivent que 1 à 3 (27 % et 9 %, respectivement). Même un seul suivi peut convertir 22 % de réponses en plus.

L’envoi de message de suivi est donc essentiel si vous ne voulez pas manquer des ventes potentielles.

Voici, dans cet article, 6 astuces qui vous aideront à rédiger un message de suivi après une absence de réponse.

 

1. Comment rédiger un message de suivi ?

Afin de vous aider, la rédaction d’un courriel de suivi peut être divisé en cinq sections que vous pourrez ensuite combiner et utiliser pour construire votre modèle de message de suivi personnalisé.

 

Ajoutez un contexte

Faites référence à une interaction précédente que vous avez eu avec votre destinataire. Et oui, votre prospect est sensible de réagir positivement au message de suivi si vous lui rappelez que vous avez déjà eu un contact avec lui.

Vous devez donc travailler votre phrase d’accroche. Par exemple,

“ Je vous contacte suite au message que je vous ai envoyé [ jour où le message a été envoyé] à propos de [ objet du message ]. Je souhaite simplement faire un suivit pour voir ce que vous pensiez de [ objet du message ]. 

J’espère que cela ne vous dérange pas, mais je me permets ayant vu que vous aviez lu mon précédent message.

 

Ajoutez de la valeur

Lorsque vous envisagez d’envoyer un message de suivi, il vous faut absolument qu’il ait de la valeur ajoutée. Évitez donc les messages paresseux qui ne rapportent rien au destinataire. Il faut que chaque interaction que vous avez, ait une valeur ajoutée pour que votre cible ait envie d’ouvrir vos messages et de répondre.

La valeur ajoutée peut être de la documentation pertinente sur l’objet du message, ou un webinaire, ou bien encore une étude de cas. Faites en sorte que vos messages de suivi soient de haute qualité et pertinents pour vos cibles et vous pourrez être considéré comme un atout pour eux.

Alors, si vous n’apportez pas de valeur ajoutée, il n’y a pas vraiment de raisons de les contacter et encore moins à s’intéresser à eux en premier lieu.

 

Expliquez pourquoi vous envoyez le message

Votre message doit contenir une explication simple et concise. Quelle est la raison de votre message de suivi ? Si vos attentes n’ont pas changé depuis le premier message, rappelez ce que vous voulez. Par exemple,

[nom du produit] pourrait vous aider et je me demandais si vous seriez intéressé à l’essayer gratuitement pendant un mois.

Concentrez-vous sur vos cibles ici. Car elles veulent savoir ce que vous pouvez leur rapporter. Elles ne se soucient pas vraiment de vous ou de ce que vous pensez et croyez.

 

Inclure un plan d’action

Facilitez et orientez la réponse du destinataire. Suggérez par exemple une date, une heure, un lieu dans le cadre d’une réunion ou d’un rendez-vous professionnel.

Vous devez laisser des informations claires et précises. Votre cible doit être orientée sur ce qu’elle doit faire précisément.

 

Clôturez votre message

La clôture de votre message est aussi importante que la phrase d’accroche. Soyez naturels, cette partie est très personnelle donc concluez comme vous le souhaitez, en accord avec la relation que vous voulez développer avec votre cible. Par exemple,

Faites-moi savoir ce que vous en pensez !

Faites-moi savoir si vous avez des questions. 

À très bientôt ? 😀

 

Une fois vos modèles développés et choisi, il vous faut les utiliser efficacement. 

Faites attention, récupérer un modèle tout fait sur Internet et l’envoyer à vos cibles n’est pas envisageable. Généralement, les professionnels savent reconnaître un modèle d’un message personnalisé. 

Voici quelques conseils :

  1. Ce qui fonctionne pour une entreprise ne fonctionnera pas nécessairement pour vous. Eh oui, un modèle peut marcher pour certains, mais pas pour vous. Tout dépend du secteur d’activité, du produit, de la cible, et de pleins d’autres facteurs.
  2. Les modèles sont très utiles, mais vous devez les utiliser uniquement en tant que source d’inspiration. Ils vous aideront à orienter votre rédaction. Il faut trouver un équilibre entre leur utilisation et la personnalisation.
  3. Lorsque vous personnalisez, faites le par catégories plutôt qu’individuellement. Ajoutez des éléments de personnalisation selon un type de prospects, déterminez ce que vos services peuvent apporter à une catégorie de clients. 

 

2. Décidez de ce que vous voulez accomplir

Il est important de définir vos objectifs avant de commencer quoi que ce soit d’autre. Que voulez-vous obtenir de ces messages LinkedIn ? Par exemple,

  • Obtenir plus d’informations ou des informations spécifiques.
  • Organiser une réunion professionnelle.
  • Conclure une vente.
  • Proposer vos services.

La liste est longue et ce que vous voulez dans un message de suivi changera selon chaque campagne que vous lancez, et même potentiellement selon chaque individu avec lequel vous intervenez.

Définir ses objectifs est une étape primordiale, que vous ne pouvez évincer avant de rédiger un message de suivi et lancer une campagne. Il vous faut savoir exactement ce que vous voulez en tirer !

 

3. Combien de temps devriez-vous attendre avant de faire un suivi ?

Il n’y a pas de règle stricte concernant le délai d’attente avant l’envoi de message de suivi. Cependant, la grande majorité des courriels sont ouverts le jour même de leur envoi, donc plus les jours passent et moins vous aurez de chance d’obtenir de réponse sur un même message. En prenant en compte le fait que 90 % des destinataires ouvrent et répondent directement le jour où ils reçoivent un message, vous pouvez définir votre période d’attente entre deux et 3 jours. Pour les messages suivant, vous devez prolonger cette période de quelques jours à chaque fois.

Il existe différents calendriers pour vous aider à définir une fréquence de relances. Par exemple, celui du PDG de close.com, Steli Efti qui présente une campagne de six messages

“ Day 1: First follow-up (+2)
Day 3: Follow-up (+4)
Day 7: Follow-up (+7)
Day 14: Follow-up (+14)
Day 28: Follow-up (+30)
Day 58: Follow-up (+30)
… (from there on once a month).”

Traduit en : 

“ Jour 1 : Premier suivi (+2)
Jour 3 : Suvi (+4)
Jour 7 : Suivi (+7)
Jour 14 : Suivi (+14)
Jour 28 : Suivi (+30)
Jour 58 : Suivi (+30)

… (à partir de là, une fois par mois).

Finalement, votre fréquence et vos séquences de suivi peuvent être automatisées. C’est ce que nous allons détailler dans le prochain point.

 

4. Automatisez votre séquence de suivi

Afin de toucher le maximum de prospects en un temps réduit, mettre en place une séquence de suivi manuelle serait contre productif. Votre meilleure solution est donc l’automatisation de vos séquences de suivi.

Il existe multiples outils d’automatisation de prospection qui vous assistent dans le cadre de vos envois de messages et de relances. Utiliser un de ces outils d’automatisation comme Lead Assistant est indispensable pour créer et développer votre séquence de suivi. Grâce à Lead Assistant qui vous aide pour vos messages de prospections avec des fonctionnalités de programmation, de suivi et de personnalisation, vous pouvez optimiser considérablement votre stratégie globale de prospection.

En conclusion, l’utilisation de messages de suivi est essentielle dans le cadre d’une stratégie efficace, et toutes les raisons vous poussent à l’automatiser.

 

5. Mettez-vous à leur place.

Prendre l’expérience du client est un autre élément essentiel pour votre réussite commerciale. Avant de rédiger un message de suivi ou encore de l’envoyer, pensez donc à vous mettre à la place de vos clients.

En ayant cela en tête, pensez à la fréquence de vos messages de suivi et à son activité. Est-ce trop ? Est-ce trop peu ? Il vous faut trouver le bon équilibre pour vos objectifs afin de ne pas être ennuyeux ou perdre votre dynamisme.

Qu’est-ce que vos prospects y gagnent ? Avez-vous une raison de faire un suivi ? Posez-vous ce genre de question et répondez-y. Cela vous aidera à composer une campagne de suivi conçue pour vos prospects et non pour vous. Et cela fera toute la différence !

Si vous envoyez un cold message, vous devez faire très attention, car ils ne vous ont rien demandé et ne connaissent pas votre entreprise ni vos produits. S’ils ont téléchargé quelque chose, cela ne veut pas dire qu’ils veulent être contactés, mais vous pouvez envisager une approche moins risquée.

 

6. Diversifez vos canaux.

Le message LinkedIn est votre meilleur canal de communication, mais vous devez toujours envisager les autres canaux, car ils en valent la peine. En effet, si votre cible utilise d’autres réseaux sociaux, ou bien est plus réceptif aux e-mails, vous devez vous y intéresser. Vous vous démarquez ainsi de vos concurrents qui n’adoptent pas l’approche omni-canal.

Adhérez à la stratégie omni-canal, c’est placer votre cible au centre de votre stratégie et créer une synergie entre les différents canaux qu’il serait susceptible d’utiliser. ( site web, réseaux sociaux, e-mail, application, sms,… ) 

Les entreprises qui ont adopté une approche omni-canal voient leur chiffre d’affaires annuel augmenter de 9,5 % d’une année sur l’autre ce qui correspond à près de trois fois plus que les autres entreprises. Vous vous penchez ainsi sur les canaux que vos cibles semblent préférer. En diversifiant les canaux et en vous adaptant au prospect, vous avez plus de chance d’obtenir une réponse !

 

En conclusion, vous pouvez utiliser les campagnes de communication par messages sans stratégie de suivi. Mais pourquoi le feriez-vous ? Le suivi est un élément plus que pertinent, ne pas utiliser cette stratégie vous mènerait à perdre des opportunités non-négligeables.

 

No Replies on 6 astuces pour rédiger un message de suivi

Poster un commentaire

*

code